mercredi 17 octobre 2007

Peau-mots



Ce serait repos (re-peau)
Je ne dirais mot
Tu serais bien

(Ce jeu tue)


* * *


"Ce n'est pas pour devenir écrivain
qu'on écrit. C'est pour rejoindre en silence
cet amour qui manque à tout amour."

(Christian Bobin, La part Manquante)


3 commentaires:

Albertine a dit…

Aurélia, merci de ton passage chez moi et des traces que tu y as laissé.
Entre rêve et vie, es-tu une nervalienne "fille du feu" ?
Je vois la présence de notre cher "Mômô" ici aussi, un compagnon vibrant - mais fort peu rassurant...
Je ne connais ni ne comprends malheureusement pas l'espagnol, je ne peux complètement me rendre tes écrits intelligibles, cependant j'aime beaucoup entendre cette langue et m'essaie même à le lire tout haut lorsqu'il s'agit de la poésie pour tâcher d'en percevoir la sonorité vivante - un son qui doit être bien terrible pour des oreilles hispanisantes...

Je reviendrai en tout cas chez toi et te souhaite en attendant une très belle soirée !

Aurélia a dit…

Albertine a mangé la Madeleine? Aurélia a malheureusement connu Nerval...
Ravie d'avoir visité ta fumée littéraire! A bientôt.

Lara a dit…

¿Me traes algo? Anda, di. ¿Qué tienes en la mano? Un beso, preciosa.