mercredi 4 mars 2009

Rêve d'alcool



Illusion d’illusion
Destruction sans pitié
Amour
De pacotille

« Méfie-toi de ceux qui disent trop ces mots :

« Je t’aime »,
méfie-toi. »

Rien
Qui dit « Je t’aime »
Ne dit
Rien

Rien
Qui sans cesse répète
Ces mots -ses maux
Dit combien
Il ne sait
Aimer

Attache
Emprisonne
Illusionne
S’illusionne
Pour tenter
De toucher
Son impossible
Amour

Aimer ne dit rien
Aimer est

Elle
L’aimait

Six ans durant
Elle n’a fait que
L’aimer

Malgré l’absence
Son rejet

Malgré lui
Elle
L’aimait

Un soir d’ivresse inconsolée
Beauvoir à la main
Il l’a rêvée
Appelée

Aimée
Jamais

Jetée -je t'ai

Aimer
C’est longtemps
Plus fort
Bien plus
Vrai

Qu’un pauvre rêve
D’alcool






Sueño de alcohol

Ilusión de ilusión
Destrucción sin piedad
Amor
De pacotilla

«Desconfía de los que dicen demasiado esas palabras:
«Te amo»,
desconfía.»

Nada
Quien dice «Te amo»
No dice
Nada

Nada
Quien sin parar repite
Esas palabras -sus dolores
Dice
Cuanto
No sabe
Amar

Ata
Encierra
Ilusiona
Se ilusiona
Para intentar
Tocar
Su imposible
Amor

Amar no dice nada
Amar es

Ella
Lo amaba

Durante seis años
No hizo más que
Amarlo

A pesar de la ausencia
De su rechazo

A pesar de él
Ella
Lo amaba

Una noche de borrachera sin consuelo
Beauvoir en la mano
La soñó
La llamó

Amarla
Nunca

Echada -te tengo

Amar
Es mucho tiempo
Mucha fuerza
Mucho más
De verdad

Que un pobre sueño
De alcohol


8 commentaires:

Miguel Ángel Maya a dit…

...Me gusta lo de:
"La soñó
La llamó
Amarla
nunca"
...Sorprendentemente descriptivo...
...Alcóholicos besos...

noèse cogite a dit…

Aimer que l'amour ne se donne pas. Ouvrir les bras n'est pas assez.

Lara a dit…

a pesar del dolor que hay en el poema
o de la rabia
me encanta verte por aquí
(ya sabes)

un abrazo, niña...

Lara a dit…

por cierto, la foto que he puesto hoy en mi blog son tus manos!

TKH a dit…

Ça me rappelle une chanson de Pierre Tisserand que je jouais à la guitare, au collège :

"Oh, l'amour, vous savez, c'est un état d'esprit
Et afin de mieux prendre, on se dit qu'on est pris
On connaît la méthode et les règles du jeu
Et ces cons de "Je t'aime" qui commencent par "Je"
On se fait comme on peut un petit cinéma
On donnerait son sang, tout au moins son plasma
On se dit qu'il est temps de réclamer l'enjeu
Et ces cons de "Je t'aime" qui commencent par "Je"

Yann Karaquillo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
MARIE-LAURE SARA : a dit…

ça fait froid dans le dos...j'en ai des frissons dans tout le corps...qué fuerte...

Anonyme a dit…

tres intiresno, merci