vendredi 12 décembre 2008

Baiser la terre


Vis le feu et l'eau
La mouvance et la résistance
La pression et le mouvement
L’écriture et la photographie

Cherche
La respiration
Sachant
A nouveau
Qu’aucun bouche à bouche

La bouche se casse dans la nuque
Le coup fort
La résistance
Résister à la résistance
Aussi
Chercher l’élasticité
La possibilité d’une voix

Qui ne sera
Encore
Que cri

Convulsion
Rétention du cri
De la convulsion

Asphyxie
Brouillard
Déliquescence
Descente

Vers la terre
Qui sans cesse
Se retire

M’envoie en l’air
Dans les montgolfières
Du néant

Baiser la terre


De ma bouche à genoux





Besar la tierra

Vivo el fuego y el agua
Lo movedizo y la resistencia
La presión y el movimiento
La escritura y la fotografía

Busco
La respiración
Sabiendo
De nuevo
Que ningún boca a boca

La boca se rompe en la nuca
El golpe fuerte
La resistencia
Resistir a la resistencia
También
Buscar la elasticidad
La posibilidad de una voz

Que no será
Otra vez
Más que grito

Convulsión
Retensión del grito
De la convulsión

Asfixia
Niebla
Delicuescencia
Bajada

Hacia la tierra
Que sin parar
Se retira
Me manda por el aire

En las mongolfieras
De la nada

Besar la tierra

De mi boca de rodillas



6 commentaires:

Arturo a dit…

Gracias por tus poemas ...
Amor ...desamor ...soledades...
encuentros ...
Besos de luz ...que las hadas de colores llamen cada noche a tu ventana...
Arturo
www.lacoctelera.com/galeria59

St Loup a dit…

Sólo un hada podría escribir algo tan bello.
J'ai vu José hier. Il m'a demandé de t'envoyer son bonjour...
Tu me manques.

MARIE-LAURE SARA : a dit…

Oui, ton devoir est réel est de sauver ton rêve et si parfois il faut baiser la terre et rester sur un arrière-goût amer, tans pis...sauve ton rêve, sauve-toi. Tu es belle, Aurélia, de celles que l'on dit de belles personnes. Tes mots sont beaux, ta quête est belle et tu trouveras toujours des êtres prêts à t'accompagner...

Arturo a dit…

Feliz Navidad !!!
Joyeux Noel !!!
Besos !!!
Bises !!!
Arturo
www.lacoctelera.com/galeria59

MARIE-LAURE SARA : a dit…

J'ai oublié de te dire que la photo est splendide...j'ai mis en fond d'écran la magnifique photo de la mer que tu avais prise, où l'écume paraît d'or et qui me rappelle tant Rimbaud : "Elle est retrouvée. / Quoi?/ L'éternité. / C'est la mer / allée / avec le soleil"...

gmc a dit…

JEU CALME

La bouche peut s'offrir
A la terre
Sans essayer d'imposer
La force de son baiser

L'eau et le feu se marient
Dans l'aérodynamisme
D'une caresse immobile
Au rayonnement infrapourpre

La cyprine est fruit d'un rubis
Fécondé par des sèves irréelles
Dans le charme tranquille
Du brillant de la perle