dimanche 20 juillet 2008

Danse dense


"Tout ange est terrible", Rilke


Il n'y a pas d'ange
Mon ange

L'enfance
Arrachée
A elle-même

Où?

Là où ça s'écrit
Loin
Du désert
De l'absence

Il y a
Ailleurs

Où tu écris
A côté
Juste à côté de toi
Ceux qui t'offrent l'encre

L'encre
Qui t'ancre

Où tu es
Déjà
Depuis toujours
Même si

Ca t'échappe

Nulle part
Tu restes
Toujours

L'évadée
Illusoire
En elle
Tout
S'écrit
Danse

Dans l'encre
De la chair
Du bois
Sous toi

La solitude
Un mirage
Le palais de glace
Fond
Au soleil
De ta chair
D'encre dense

Ton écriture dense

Toi

Danse

Dense





Danza densa

"Cada ángel es terrible", Rilke

No hay ángel
Mi ángel

La infancia
Arrancada
A sí misma

¿Dónde?

Donde se escribe
Lejos
Del desierto
De la ausencia

Hay
En otra parte
Acá
Donde escribís
Al lado
Justo al lado tuyo
Los que te brindan la tinta

La tinta
Que te ancla
Acá
Donde estás
Ya
Desde siempre
Igual si

Se te escapa

En ninguna parte
Te quedás
Siempre

La evadida
Ilusoria
En ella
Todo
Se escribe
Danza

En la tinta
De la carne
De la madera
Debajo de vos

La soledad
Un espejismo
El palacio de hielo
Se derrite
Al sol
De tu carne
De tinta densa

Tu escritura densa

Vos

Danza

Densa




6 commentaires:

Clara a dit…

J'attendais la prochaine livraison de mots ! Comment se passent les montagnes, l'Espagne et l'écriture ? Bises et à très vite.

St Loup a dit…

L'encre nous ancre. C'est merveilleusement vrai!
J'ai adoré.

Aurélia a dit…

Bien, muy bien, la mar de bien!!
Et toi? Toujours à Lyon, ou déjà sur les routes? Bises à Tiñú and co!
Et la peinture!

Lara a dit…

...
qué gusto leerte y saber que estás en la habitación de al lado...

Icy a dit…

Je ne sais quels chemins tu as emprunté pour que nos routes d'encre se croisent, mais c'est avec plaisir que je découvre ces mots que je lis ce soir, chuchotés par des lèvres invisibles...

Je m'en vais à la découverte de tes archives, à la recherche d'autres plaisirs comme celui ci...

Aurélia a dit…

Le chemin des lettres... quel autre...? A défaut de mots...! Ravie de te savoir passé par là...