jeudi 3 avril 2008

Les éoliennes




"Regarde les éoliennes
mon amour, comme elles sont belles
comme le ciel est changeant
et le vent, impatient
de jouer dans tes cheveux
et de faire plisser tes yeux
pour goûter, un instant,
au bonheur, en passant."

Dominique A



"Mira las eolias
mi amor, lo lindas que son
lo cambiante que es el cielo
y el viento, impaciente
de jugar en tu cabello
y de fruncir tus ojos
para probar, un instante,
la felicidad, de paso."


3 commentaires:

MARIE-LAURE SARA : a dit…

Absolument magnifiques, ces mots de Dominique A...je vais aller faire un tour sur Youtube pour l'écouter.

Je t'embrasse bien fort ma belle et pense à toi même si les mots se font rares...des hauts et des bas, l'envie de rentrer et, contre toute attente, l'embellie qui pointe son nez...

Germán a dit…

Ma belle...
J'étais avec toi dans ce moment là.
J'étais là et j'avais envie de pleurer, parce que le plus beau est que nous sommes très vivants.

Mucho amor para tí

Aurélia a dit…

Muchas gracias a los dos... de un lado o del otro... Por el camino... Buscando... Viviendo... Amando